L’hiver arrive pour les passereaux… mais pas tout de suite !

Ca y est, l’hiver arrive ! Non, je plaisante, il fait encore une bonne vingtaine de degrés ici, au Béarn et au Pays Basque. Je peux encore tranquillement me balader en t-shirt, et j’ai même trop chaud si je fais l’erreur de prendre une polaire. La nuit, il ne fait plus aussi chaud que le mois dernier, mais il ne fait pas froid non plus.

Pourtant, depuis quelques semaines déjà les photos de passereaux à la mangeoire fleurissent sur les forums de photo, sur Facebook, et sur les sites de partage de photos. S’il est bien une règle pour laquelle tous les photographes animaliers et tous les naturalistes sont d’accord, c’est la suivante : toujours connaître son sujet avant de vouloir le photographier. Et il se trouve que c’en est de même pour les passereaux, même si on peut penser que s’il vivent en ville et dans les jardins, c’est qu’ils ne sont pas si fragiles ! En fait, nourrir les passereaux avant l’heure pourrait leur causer plus de tords que de biens.

Mésange bleue

Mésange bleue à la mangeoire.
Canon Eos 450D, 300mm, f/7.1, 1/400s, 250 ISO

Alors si vous aussi cet hiver vous voulez faire de jolies photos de passereaux à la mangeoire (ce qui n’est pas un crime, je vous rassure !), n’oubliez pas le plus important : d’attendre l’hiver ! Alors bien sûr, on pourrait se dire tout d’abord que l’hiver n’arrive pas à la même date partout en France, en Belgique, en Suisse, ou au Kazakhstan, (car j’ai des lecteurs Kazakh, et oui 😀 ). Et aussi que l’hiver ne vient pas à la même période tous les ans. Sans compter que cette année, nous avons eu à peu près trois automnes et au moins autant d’étés au Pays Basque…

Donc comment savoir quel est le meilleur moment pour commencer à nourrir les oiseaux ? Et bien, il suffit de se fier au thermomètre. Dès les premières gelées ou un tout petit peu avant, c’est le moment ! Commencez progressivement, et ajoutez un peu de nourriture chaque jour jusqu’à atteindre votre « vitesse de croisière ».

Astuce : si vous avez un ami ou un parent botaniste, demandez-lui conseil, car il s’y connait sûrement en premières gelées !

L’hiver arrive pour les passereaux… mais pas tout de suite ! N’oubliez pas qu’avant de faire des photos, le nourrissage sert avant tout à donner un coup de pouce à nos amis à plumes. Et si vous avez besoin de conseils pour commencer la photo de passereaux à la mangeoire, je vous invite à lire mon article Le nourrissage des passereaux en hiver.

Un article à partager pour nos oiseaux et puis aussi parce que j’aime bien 😀 Merci à tous et à bientôt pour un article un peu plus pointu !

Publicités
Publié dans Autres
16 comments on “L’hiver arrive pour les passereaux… mais pas tout de suite !
  1. Killim dit :

    Salut Tom,

    Je n’ai pas commencé à nourrir encore (mais j’ai préparé la mangeoire^^), et les passereaux se rapprochent sérieusement des habitations. On dirait qu’ils savent que les maisons sont une source providentielle de nourriture!

    Bonne continuation

    • Tom Mosack dit :

      Salut Killim,

      Et oui, ils sont malins les petits ! =) En tout cas tu as raison de tenir la mangeoire prête. D’autant plus que je suppose que tu l’as nettoyée, ce qui est bon surtout après un été aussi chaud et pluvieux que celui-ci.

      Merci pour ton commentaire, et à bientôt !

      • Killim dit :

        Oui je l’ai nettoyé, mais en début de printemps dernier. Mais en fait cette année je n’ai pas tondu l’herbe autour de chez moi, et j’ai eu de nombreuses « mauvaises herbes » (mauvaise je ne sais pas pour qui!), de celles qui s’accrochent partout, des « peluks » comme on dit chez moi. Et bien en fait ça attire un nombre de passereaux incroyables, dont les mésanges qui font des acrobaties pas croyables pour grignoter je ne sais quoi sur ces plantes. Donc plutôt que les nourrir inutilement avant le début de l’hiver, pourquoi ne pas leur réserver une part de notre jardin, en laissant réellement faire la nature? 😉

        • Tom Mosack dit :

          Très bonne initiative ! J’y pense depuis un moment chez moi. Le soucis étant que je vis en appartement ou chez mes parents. Pour l’appartement, j’ai demandé au propriétaire, mais il refuse que je pose une pelouse dans le salon. Et pour chez mes parents, mon père aime sa nouvelle tondeuse. Mais j’ai converti ma mère, alors qui sait, l’année prochaine peut être ! 😀

  2. L dit :

    Mais ce n’est pas Tom mais Tanguy (ok c’est nul je suis déjà dehors ;))

    • Tom Mosack dit :

      Haha, je n’ai que 22 ans 😉

      • L dit :

        Plus sérieusement certaines personnes sont tout à fait contre le nourrissage même en plein hiver à cause de la dépendance que cela induit, qu’en penses-tu « gamin » …

        • Tom Mosack dit :

          Je pense que si on reste raisonnable, les oiseaux continuent à s’alimenter ailleurs. C’est ce que j’observe chez moi. Après, nourrir ou ne pas nourrir, tout dépend de l’endroit qu’on habite. A la campagne, c’est moins nécessaire qu’à la ville à mon avis.

          Mais je crois surtout que comme dans tout, il faut juste le faire avec les bonnes mesures. Et je suis même d’avis de dire qu’il vaut mieux peu de nourrissage (mais tout l’hiver) que trop.

  3. Seb dit :

    Un article qui tombe à pic : j’avais prévu de préparer la mangeoire et l’affût ce week-end ! Mais je ne pensais pas attendre les premières gelées ! C’est bien noté en tout cas ! 😉

  4. Salut Tom,
    un excellent article, pas le plus long que tu es fait, mais peut-être celui qui devrait être le plus relayé !
    Tu as à fond raison, il ne faut pas nourrir les oiseaux trop tôt, j’ajouterais même qu’il n’est normalement pas nécessaire de les nourrir avant les premières chutes de neige : à priori, ce qui empêche vraiment les oiseaux de passer l’hiver, ce n’est pas tant le froid qu’ils peuvent supporter, c’est la neige qui recouvre graines et autres nourritures. A ce moment le nourrissage est vraiment justifié !

    • Tom Mosack dit :

      Salut Régis,

      Merci beaucoup pour ton commentaire =) Ici, pas de neige, ou peut être deux jours par hiver, et ça tient rarement jusqu’à midi ! Mais je nourris tout de même les oiseaux, parce qu’une fois que le gel est là, les insectes dans le sol descendent et ne sont plus accessibles par les oiseaux. Comme en hiver il y a moins de fruits et de graines, et que par temps froid, les oiseaux ont surtout besoin de graisse et de protéines, je leur donne un coup de pouce =)
      Mais une chose est sûr : s’il neige, le nourrissage est justifié et même quasi obligatoire pour un naturalise !

      Merci pour ton passage et à très bientôt =)

  5. Roger dit :

    C’est parti en Bourgogne, les étourneaux sansonnets commencent à se rassembler et les mésanges sont de retour dans le jardin pour les graines de tournesol et il arrive que la Sitelle Torchepot nous rende aussi une petite visite. Merci de faire cette piqûre de rappel mon billet sur ce sujet est déjà sorti depuis deux trois semaines.
    Cordialement
    Roger

  6. Pirlouis dit :

    Bonjour Tom,

    J’ai installer ma première mangeoire, en plein milieu de mon jardin (pour avoir un espace dégagé donc), depuis le début du mois, pour que les oiseaux s’y habituent, sans y mettre de graines.

    PI, j’y ai fixé 2 branches pour servir de perchoir, j’ai un lila pas loin (à 2/3m) qui peut servir de lieu d’observation pour les oiseaux; j’ai également installé pas loin une boule de graisse pour attirer ce beau monde.

    J’ai commencé à alimenter la mangeoire samedi en prévision du froid de cette fin de semaine et à venir, mais pour le moment, aucun visiteur.

    Saurais-tu me dire s’il y a un « délai » avant que les oiseaux commencent à venir ? Peut-être ne fait-il pas encore assez froid (région parisienne) pour les y pousser ?

    Je ne suis pas loin d’un petit sous-bois et j’ai déjà vu des étourneaux, des corneilles, des mésanges et autre rouge-gorge dans mon jardin, donc les sujets ne manquent pas.

    Merci de ton retour d’expérience.

    • Tom Mosack dit :

      Bonjour Pirlouis,

      Ton installation semble bonne, je pense que le problème ne vient pas de là. Déjà, comme tu le dis, il faut un peu de temps avant que les oiseaux s’habituent à la mangeoire, puis pour qu’il découvre que tu y mets de la nourriture.
      Ensuite, peut être qu’il ne fait pas encore assez froid, et que tes petits protégés peuvent encore se nourrir ailleurs, en prenant moins de risque à leurs yeux. Tant qu’il ne gèle pas, il leur est facile de trouver à manger partout.

      Soit patient, et peut être que bientôt tu auras de la visite à ta mangeoire =)

      Merci pour ton commentaire et à bientôt.

      Tom

    • Pirlouis dit :

      Merci pour ta réponse. Je vais donc attendre, je n’ai pas de soucis avec ça 🙂
      Les photos attendront.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir les notifications des nouveaux articles par mail.

Stage photo Pyrénées
L'auteur organise toute l'année des stages d'apprentissage de la photo dans les Pyrénées avec Stage photo Pyrénées.