Carnet de voyage : deux jours à Gourette


Jusqu’à vendredi dernier, je n’avais jamais fait de randonnée. Je n’avais jamais vu d’aussi beau paysages d’aussi près. Je n’avais jamais respiré un air aussi pur. Je n’avais jamais eu aussi mal aux épaules, et je n’avais jamais marché dans des sentiers aussi pentus, aussi peu stables, et aussi impressionnants. Je n’avais jamais dormi à 2068m d’altitude non plus, et encore moins vu un lever de soleil aussi rapide. Maintenant, Gabrielle et moi sommes de retour, mais j’espère pouvoir repartir bientôt !


Vendredi matin, 7h. Le réveil sonne. Un peu tard, mais il faut compter trois heures de route avant d’arriver sur place, il aurait donc fallu partir à 2h du matin pour être au lac pour le lever du soleil.

9h. Après une douche, la fin des préparatifs de dernière minute et un bon petit déjeuner, nous voilà enfin sur la route pour Gourette, une station de ski très connue dans les Pyrénées. Nous avons déjà repéré la route avec Google Map, et la vue à 360° depuis le parking laisse voir de magnifiques paysages.

12h30. Après un bon morceau de route, deux pauses pipi, une pause gendarmes (…), et s’être perdu à Oloron Sainte-Marie, nous arrivons enfin à Gourette, à l’heure la plus chaude de la journée. Nous trouvons un coin tranquille près d’un ruisseau pour casser la croute, et à 14h, nous nous rendons à l’office du tourisme dont l’hôtesse d’accueil nous conseille un chemin de randonnée très fréquenté vers le lac d’Anglas.

Commence alors l’ascension par un chemin assez pentu, qui démarre par un passage en forêt bien agréable à cette heure de la journée. A peine sortis, un paysage magnifique s’étend devant nos yeux.

Cliquez pour agrandir l'image.

Je fais des arrêts fréquents, autant pour prendre des photos que pour reprendre mon souffle, je n’ai pas l’habitude de porter deux jours d’équipement, d’eau et de nourriture sur le dos ! Sans compter que le matériel photo pèse son poids !

Cliquez pour agrandir l'image.

17h15. Même si la brochure de l’office du tourisme indiquait 2h à 2h30 de marche, nous arrivons enfin au lac d’Anglas après trois bonnes heures dans des sentiers chaotiques, tantôt herbeux, tantôt rocailleux. Le lac est une petite étendue d’eau de 150 à 200m de large suivant les endroits, entouré par les montagnes dont certaines portent encore de la neige. L’endroit est magnifique et incroyablement calme. Nous décidons de passer la nuit sur place, à 2m de la rive du lac.

Panorama fait depuis trois photos prises juste devant la tente. Cliquez pour agrandir l'image.

A peine la tente montée et un petit tour du lac effectué (avec la rencontre d’une hermine), un épais brouillard s’installe et nous interdit de voir à plus de 5m devant nous. En fait, il semblerait même que nous soyons à l’intérieur d’un nuage extrêmement humide, et nous décidons donc de nous mettre à l’abri dans la tente en attendant que le brouillard se lève. Un peu plus tard, je profite d’une éclaircie pour faire quelques photos d’ambiance.

Cliquez pour agrandir l'image.

21h. Complétement exténués par la montée, nous prenons quelques photos du soleil couchant sur les montagnes, puis décidons d’aller nous coucher nous aussi.

Cliquez pour agrandir l'image.

Je prends une dernière photo de la lune qui se lève derrière les crêtes, et nous voilà bien vite dans les duvets.

HDR. Cliquez pour agrandir l'image.

Samedi, 7h30. Après une nuit très froide, le soleil montre le bout de son nez derrière les crêtes et réchauffe bien vite l’atmosphère. Deux courageux randonneurs arrivent déjà au lac, ils ont du marcher de nuit.

11h. Nous avons passé la matinée à ne rien faire, à part quelques photos, prendre un petit déjeuner, et passer du temps ensemble. Plus le temps avance, et plus les randonneurs affluent vers le lac. Il est temps de repartir, et nous décidons de continuer à monter vers un autre lac un peu plus haut.

12h. Il est déjà temps de faire une pause pour éviter d’être au soleil pendant l’heure la plus chaude de la journée. Nous trouvons un coin à l’ombre dans le creux d’un rocher où nous prenons un bon repas. Je profite du temps libre pour faire un panoramique du lac d’Anglas, en contrebas.

Panorama fait à partir de 6 clichés. Cliquez pour agrandir.

13h30. Il est déjà temps de repartir vers la station de ski. En effet, il faut compter le temps de la descente et la route du retour, et il faut être à la maison assez tôt. En retour, nous remarquons que les paysages sont bien plus visibles que le jour précédent à la même heure, et nous arrêtons fréquemment pour les observer et les photographier.

Cliquez pour agrandir l'image.

16h30. Nous voilà déjà sur la route du retour ! La descente aura été beaucoup plus rapide que prévue. Il faut dire qu’avec l’eau et les repas en moins à porter, les sacs sont beaucoup plus légers !

Cette randonnée de deux jours aura été courte mais très intense. C’est une sortie que je conseille à tout ce qui ont la possibilité de le faire. En effet, ce sont des vacances pas trop onéreuses, qui permettent de voir des paysages magnifiques et qui donnent une sérieuse leçon de sérénité. Si vous cherchez à vous dépasser et à accomplir quelque chose dont vous vous souviendrez toujours, c’est la sortie à faire ! Et pour les randonneurs expérimentés, c’est également à conseiller, puisqu’on peut faire l’aller et le retour au lac dans la journée, voire comme nous, dormir sur place et aller plus loin.

J’espère que ce carnet de voyage vous aura plu. Même si les photos faites sont assez banales de mon point de vue, je les trouve tout de même correctes, et de toute manière, je compte bien retourner sur place pour en faire de meilleures ! Merci d’avoir lu, et à bientôt =)

Publicités
Publié dans Actualités, Bons coins photo
8 comments on “Carnet de voyage : deux jours à Gourette
  1. revlam dit :

    Périple très bien raconté et j’aime assez les photos même s’il n’y a rien de méga original c’est très bien réalisé. Pas trop froid la nuit ? 🙂 Je n’ai jamais osé dormir à une telle altitude à cause de ça.

    En tout cas vivement ton projet carnet de route 😉

    • Tom Mosack dit :

      Merci beaucoup Ludo 😀

      Si, on a eu très froid la nuit! Même avec les polaires et collés l’un contre l’autre, c’est pour dire ! La prochaine fois on s’organisera mieux, notamment pour s’isoler du sol.

      Par contre, pas de projet carnet de route en vue, je reste sur les carnets de voyage =)

      Encore merci pour ton passage et à très bientôt ^^

  2. gollum182 dit :

    Sympa comme carnet de voyage, et puis ça doit te changer d’aller dormir sur un duvet en montagne^^

    • Tom Mosack dit :

      Merci! Oui, ca change, c’est sur! Mais c’est super agréable de se réveiller en haute montagne avec presque personne à des kilomètres à la ronde. J’adore, il faut que j’y retourne bientôt, haha 😀

  3. Gabi dit :

    Presque personne certes mais ne vas pas oublier les deux tentes voisines, ces chers Schneider et Muller plutôt bruyants! xD Impressionnant comme les montagnes répercutaient le peu de bruit qu’il y avait! ^^ »

    • Tom Mosack dit :

      Oui, surtout les Mullers! xD On aurait du se mettre un tout petit peu plus loin, on aurait été plus tranquilles, et on aurait eu moins froid! Et c’est vrai pour le bruit, à peine quelqu’un parlait on entendait tout! Un peu comme dans une Eglise. Je pense que c’est parce qu’il y avait pas d’autres bruits en fait ^^

  4. Nail dit :

    Vraiment de magnifiques photos mec 😀 Une rando qui vaut le détour, ça donne presque envie d’en faire 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir les notifications des nouveaux articles par mail.

Stage photo Pyrénées
L'auteur organise toute l'année des stages d'apprentissage de la photo dans les Pyrénées avec Stage photo Pyrénées.