Test des Manfrotto 190XProB et 484RC2

Ayant cassé mon trépied il y a quelques semaines, il m’en fallait un nouveau. J’ai donc suivi les conseils donnés par les membres du forum Eos-numérique, et je me suis offert un Manfrotto 190XProB, profitant de l’opération cashback en cours sur ce modèle jusqu’au 15 Août. Ce trépied ne disposant pas d’une rotule d’origine, Scaniris, un membre de ce même forum, m’a proposé de m’offrir une Manfrotto 484RC2 dont il ne se servait plus ! Bien sûr, j’ai accepté cette offre généreuse, et je lui en suis très reconnaissant !
Voici maintenant, après une semaine d’utilisation, un test de ce couple.

1.          Le trépied Manfrotto 190XProB

Ce qu’on remarque tout d’abord, surtout quand on vient d’un trépied bas de gamme comme mon précédent exemplaire, c’est la qualité et le poids. En effet, ce modèle est assez lourd, mais en même temps incroyablement stable et bien construit. Deux des jambes sont pourvues d’une mousse bien agréable pour le maintien, ce qui permet aussi de ne pas se geler les mains lorsqu’il fait froid. Ce qui est aussi appréciable quand on porte son matériel monté sur le trépied, le tout sur l’épaule.


Les trois jambes sont réglables en hauteurs grâce à des clapets très faciles d’utilisation, et réglables en tension, avec une petite clef en plastique fournie, et que l’on peut fixer à une des jambes. J’ai d’ailleurs déjà perdu cet élément (hier soir), je vous conseille donc de le garder chez vous, dans le carton du pied, même s’il est fait pour être emporté.
Les jambes sont aussi réglables en angle, chacune séparément, en 4 positions différentes possibles. Ce qui permet de positionner le trépied très bas en les réglant à 180°, ou de pouvoir s’asseoir au sol sans être gêné par les jambes en les réglant à 60° avec une section déployée.

Plus haut, on trouve le centre de la colonne qui accueille quatre détails de taille :

Un niveau à bulle, qui permet donc de vérifier que votre trépied est bien droit. Cet accessoire est particulièrement pratique, notamment en pente, afin d’avoir une horizon bien droite, par exemple.


On y trouve également un crochet servant à fixer un leste. Même si ce trépied est très stable, en cas de grand vent, et si on veut le déployer en entier, il est plus judicieux de le lester de quelques centaines de grammes. Vous pouvez facilement faire ça avec votre sac photo, ou en fabriquant un leste avec des plombs, par exemple.


Ce trépied est aussi muni d’un crochet afin d’y fixer une sangle ou une courroie, pour plus de confort lors du transport. L’idéal étant bien sûr d’avoir un sac adapté au trépied, qui n’est malheureusement pas livré avec le pied, ce qui est honteux vu son prix.


Comme la colonne centrale est réglable en hauteur, on trouve une petite vis à sa base qui permet de serrer ou dé-serrer la pièce qui la maintien. Même s’il est habituellement déconseillé de déployer un trépied en entier, pour ne pas perdre en stabilité, il se trouve que celui-ci reste très stable en position la plus haute. Ce qui permet, même pour moi qui mesure 1m89, de ne pas avoir à se baisser pour regarder dans le viseur, ce qui est très agréable !


Ce qui nous amène à la fonctionnalité la plus originale de ce trépied, à savoir la possibilité d’incliner la colonne à 90° par rapport au sol. Ce qui est extrêmement pratique dans bien des domaines, comme par exemple la macrophotographie. Allié à une tête boule, comme c’est mon cas, ceci vous offre une liberté de mouvements et donc de cadrages impressionnante, bien plus qu’avec une rotule 3D.


Alliée aux jambes réglables et à une rotule boule, cette colonne à bascule permet d’adopter une position ultra basse, jusqu’à toucher le sol avec le boitier, ce qui amène l’objectif à une quinzaine de centimètres du sol ! Très pratique pour les vues au raz du sol, mais attention à ce que les jambes ne rentrent pas dans le champ de l’appareil !


Le Manfrotto 190 XProB est un très bon trépied. Il permet à moindre frais de s’offrir un trépied « pro » de la fameuse marque Italienne, à elle seule un gage de qualité. A la fois haut et bas, il est polyvalent, solide et stable. Idéal pour les touche-à-tout, comme moi !

Les plus :
+ Versatilité, du raz du sol, jusqu’à 1m90, c’est possible !
+ Très stable, même par grand vent.
+
Crochet pour le sac à dos, et attache pour une sangle.
+ Jambes inclinables indépendamment.
+ Colonne basculante à 90°.
+ Deux jambes portent un revêtement très agréable.

Les moins :
Poids important (plus de 2,5kg avec rotule).
Assez encombrant.

Actuellement, j’utilise le mien avec la rotule boule Manfrotto 484RC2.

2.          La rotule Manfrotto 484RC2

A première vue, la rotule Manfrotto 484 RC2 (remplacée par la Manfrotto 494 RC2) peut paraitre fragile en raison de sa petite taille. Mais elle supporte tout de même jusqu’à 4kg, largement assez pour mon matériel, et après quelques jours d’essai, je lui fais pleinement confiance.


Elle se présente en un dôme, comprenant à gauche une manette permettant de serrer ou de dé-serrer la boule, elle même surmontée d’un plateau, avec une partie détachable (le plateau rapide) grâce à une petite gâchette. Malheureusement, il n’y a pas de système permettant de contrôler la friction de la boule, il faut donc savoir doser avec la manette de serrage, et toujours bien tenir son matériel quand on la dé-serre, sous peine de le voir instantanément plonger ! Par ailleurs, cette manette est réglable en position, c’est à dire qu’on peut choisir l’endroit d’où on commence à serrer par rapport à l’axe de la manette. Six positions sont ainsi possibles :

Le plateau rapide, quant à lui, a l’avantage d’être large et avec un grip en caoutchouc pour bien maintenir l’appareil (ou l’objectif) en place, et d’en même temps laisser l’accès à la trappe de la batterie, qui était cachée sur mon ancien trépied. De plus, il est muni d’une sorte de clef à l’arrière, pour pouvoir le visser sans la classique pièce de 5 centimes.


Bien que le clapet de la rotule soit assez dur, il est renforcé d’une sécurité pour éviter de faire tomber son matériel en relâchant le plateau rapide sans le vouloir. Ce qui est très important, puisqu’il est primordial de pouvoir faire confiance à son matériel. Sur la photo qui suit, cette sécurité est activée, c’est le petit bout de métal doré.


Cette rotule est donc très bien pour commencer. Elle permet d’adopter une infinité de positions et de multiplier les possibilités de cadrage. Pour moi qui ai l’habitude des têtes 3D, c’est un vrai pas en avant !

Les plus :
+ Infinité de positions possibles.
+ Compacité et petit poids.
+ Simplicité d’utilisation, une molette pour tout.
+ Clapet de verrouillage sécurisé.
+ Plateaux compatible avec tous les systèmes type RC2.

Les moins :
Pas de réglage de la friction.
Pas de niveau à bulle sur la rotule.

L’ensemble trépied/rotule me plait énormément. Quelque part, je ne regrette qu’à moitié d’avoir cassé mon autre trépied, ainsi j’ai pu investir dans celui-ci, qui est de qualité largement supérieure. Voici deux photos prises à l’aide de ce trépied et de cette rotule. Même si leur qualité artistique est subjective, on voit tout de même que sans un bon pied, elles auraient été impossibles à réaliser au vu des temps de poses !

Canon Eos 450D, 25mm, f/11, 5s, 400 ISO

Canon Eos 450D, 29mm, f/11, 0,3s, 100 ISO

C’est tout pour ce test. Bien sûr, si vous avez des questions (autres que l’endroit ou j’ai acheté ce trépied, car je ne pourrai pas y répondre ici), je vous invite à les poser dans les commentaires, et j’y répondrai. De même, si vous avez quelque chose à ajouter, n’hésitez pas à la faire !

Au fait, je tiens à  m’excuser de la piètre qualité des photos de cet article. Il est bien difficile de faire des packshots sans fond blanc, sans trépied et sans éclairage… En espérant que ce test vous aura tout de même plu et aidé =)

Note concernant les liens : sur ce blog, les liens vers des sites de vente en ligne sont des liens d’affiliés. Ce qui veut dire que si vous achetez quelque chose sur un de ces sites depuis mon blog, je toucherai une commission (de l’ordre de 3% à 5%). Pour vous, le prix reste exactement le même ! La seule différence étant que le petit revenu m’aide à faire d’autre tests de matériel. Merci pour votre aide et votre contribution à faire vivre ce blog !

Publicités
Tagged with: , , ,
Publié dans Matériel
22 comments on “Test des Manfrotto 190XProB et 484RC2
  1. J. dit :

    Un détail : le niveau à bulle ne sert à rien avec une telle rotule, tu t’en rendras compte à l’usage. Il faut un niveau sur le plateau de la rotule.

    • Tom Mosack dit :

      Oui, je sais bien, je m’en suis rendu compte le jour même ou je l’ai reçue. Mais le trépied est plus stable s’il est droit ! Merci tout de même pour ton passage =)

  2. Nail dit :

    et sa coute combien pour le tout du trepied?

  3. Tom Mosack dit :

    En effet! Merci pour ton passage Nail =)

  4. gollum182 dit :

    Pas mal le trépied, c’est sur que ça doit changer d’un modèle à 50€ ^^
    Peut être qu’un jour à l’occaz je m’en payerais un bon aussi 🙂

    • Tom Mosack dit :

      Oui, l’ancien était à 59€, et en le reprenant en main hier, ca m’a presque choqué ! Si un jour je vends le mien pour passer au modèle supérieur, je te préviendrais =) Merci pour ton passage ^^

  5. habrand dit :

    salut Tom

    J’aimerais acheter le même kit que toi , rotule + pied .

    J’essaie de le trouver a moins de 200 euros frais de ports compris.

    Est ce que le cashback est encore valable ???

    pour la rotule tu penses donc que c’est très bien ??

    as tu une idée ou je pourrais faire la meilleur affaire au niveau du prix de l’ensemble ?

    merci

    Gaetan

    • Tom Mosack dit :

      Salut Gaetan,

      Oui, je pense que tu dois pouvoir le trouver vers 200€, sachant que la rotule coûte 65€ et le trépied 129€. En cherchant un peu sur les site de vente par correspondance, tu dois pouvoir trouver facilement =) Par contre non, le cashback était valable jusqu’au 15 Août, avant-hier. Ce sera pour une autre fois !

      La rotule est très bonne, mais tout dépend de ce que tu cherches à faire avec. Je m’en sers surtout pour de l’animalier, et avec un objectif à collier de pied, c’est top. Par contre, si tu veux plutôt faire du paysage, je te conseillerais une rotule 3D à la place.

  6. NX dit :

    (Ah ? Pourquoi tu ne peux pas parler de l’endroit où tu l’as acheté ? Restriction de WordPress ?)

    • Tom Mosack dit :

      Non, simplement parce que je n’aime pas trop citer de marques ou de sites de vente =) A moins que ce soit vraiment « mérité », comme par exemple avec un site de vente par correspondance qui m’a beaucoup satisfait autant au niveaux prix, qu’au niveau du service : Audiophil Foto.

      En tout cas merci pour ton passage et ton commentaire =)

  7. Fabien dit :

    Je cherchais a fair un choix dans un troues , tu m’a convaincu !
    Chez le fabricant, ils on aussi de bon prix
    Ton blog me plais de plus en plus
    Encor merci
    Fabien

    • Tom Mosack dit :

      Oui, en plus Manfrotto organise régulièrement des opérations de cash back ou de grosses réductions sur des produits phares, ce qui aide les photographes débutants à faire leur choix pour du bon matériel dès le départ. En tout cas, je suis content de t’avoir convaincu parce que c’est du très bon matériel, et je suis très satisfait de l’ensemble, même après plusieurs mois d’utilisation =)

      Merci pour ton passage, et à bientôt.

  8. fabien dit :

    Bonsoir ,
    je reprend juste , dans mon poste précédant : « un choix dans un troues » , bien sur c’était un trépied ..
    dernière question :
    à quel hauteur ( pied + colonne ) monte tu ?
    je suis comme toi ( dépasse le m85 ) et toujours obligé de me courber

    PS: ton blog : j’adore , simple , conviviale et sans prétention ..
    bravo à toi

    Fabien

    • Tom Mosack dit :

      Bonsoir !

      Pas de soucis, j’avais bien compris le sens de ta phrase =)

      Pour la hauteur, je n’ai pas mesuré, mais je mesure 1m89, et avec la colonne montée à fond, et la rotule, je suis parfois obligé de me mettre sur la pointe des pieds pour les sujets un peu bas. Je précise aussi que j’utilise souvent un grip ou un collier de pied, ce qui augmente encore légèrement la taille de l’ensemble.

      En tout cas, merci encore pour ton passage et pour ton commentaire bien sympathique =)

      Bonne soirée et à très bientôt !

  9. toto1024 dit :

    J’en suis revenu de ce genre de trépied. C’est sûr que c’est plus stable qu’un trépied très bas de gamme. Seulement, avec le temps, on se rend compte que ça bouge légèrement, et pour la macro, c’est inacceptable. Sinon pour la photo en affût, le système de verrouillage des jambes fait que l’on se prend dans les branches en permanence. Du coup, je suis passé à gitzo et j’ai mis la rotule arca swiss, vu qu’elle sont fabriquées dans ma ville, Besançon.

    • Tom Mosack dit :

      Bonjour,

      Oui, ce genre de trépied n’est pas parfait, et j’y préfère également un bon Gitzo, avec une rotule du même niveau. Mais il faut dire que le budget n’est pas du tout le même.
      Le Manfrotto 190 XProB représente un très bon rapport qualité prix, et à budget équivalent, je ne connais pas beaucoup de références aussi stables, haute et basse en même temps, et bien finie =)

      Merci beaucoup pour le commentaire et à bientôt !

  10. […] doit être de 1/200s ou plus rapide. – stabiliser au maximum votre appareil, avec un monopode ou un trépied par exemple. – choisir des objectifs stabilisés si votre budget vous le permet. Gaetan et Nicolas, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir les notifications des nouveaux articles par mail.

Stage photo Pyrénées
L'auteur organise toute l'année des stages d'apprentissage de la photo dans les Pyrénées avec Stage photo Pyrénées.