Savez-vous faire ces 10 choses les yeux fermés?

Il est très important quand on pratique la photographie, même en amateur, de maitriser son matériel. Le mieux pour vérifier que c’est le cas est d’essayer de faire ces 10 choses, votre appareil en main, les yeux fermés ou tout du moins sans le regarder.

1. Allumer et éteindre votre boitier.

S’il m’arrive rarement d’éteindre entièrement mon boitier, puisqu’il s’éteint de lui même au bout de trente secondes, il vaut mieux savoir comment l’allumer sans quitter les yeux du viseur. Cela vous évitera également de passer pour un amateur en disant le fameux « oh mince, l’appareil n’est pas allumé… » quand des gens posent devant vous.

2. Régler le couple vitesse/ouverture.

Bien sur, il est évident que savoir régler le couple vitesse/ouverture est très important, à moins que vous soyez en mode automatique. Si vous avez besoin de regarder votre appareil à chaque fois que vous devez régler ce couple, il y a de grandes chances que votre sujet soit déjà parti quand vous relèverez la tête !

3. Régler votre Iso.

En argentique, pour régler l’Iso, c’est à dire la sensibilité de votre appareil à la lumière (ou ASA), il fallait changer de pellicule. Maintenant, le numérique permet de modifier l’Iso comme bon vous semble, ce qui est plutôt pratique. Sachez régler votre Iso sans quitter le viseur des yeux peut faire gagner du temps.

4. Contrôler tous les interrupteurs de vos objectifs.

Sur le terrain, on n’a pas toujours le temps de vérifier si la stabilisation ou si l’autofocus sont enclenchés ou non. Sachez le faire le plus rapidement possible, et sans regarder de préférence.

5. Naviguer entre les modes de prise de vue.

Si la lumière ou les conditions de prise de vue changent subitement, et que vous devez passer du mode Av (ou A chez Nikon) au mode M, il faut savoir le faire sans regarder votre appareil, car il se pourrait bien qu’il n’y ai pas assez de lumière pour le faire !

6. Changer batteries et cartes.

Si vous êtes en train de photographier un animal, et que votre batterie tombe vide, il faut pouvoir la changer sans se faire remarquer. Pour cela, il convient de regarder l’animal pour vérifier qu’il ne lorgne pas dans votre direction, et changer la batterie ou la carte sans regarder votre appareil.

7. Sortir le flash.

Il se peut que vous ne vous rendiez compte de l’utilité du flash qu’une fois l’oeil dans le viseur. Si vous avez un sujet impatient (tel qu’un enfant qui joue), il n’attendra pas deux secondes supplémentaires que vous cherchiez le bouton d’éjection du flash intégré.

8. Choisir les collimateurs autofocus.

On peut difficilement regarder dans le viseur pour voir ou pointe le collimateur autofocus sélectionné et regarder les boutons pour choisir lequel on va utiliser. Il faut donc savoir le faire sans regarder.

9. Contrôler la profondeur de champ.

Pour contrôler la profondeur de champ (via le bouton de contrôle de profondeur de champ), il est indispensable d’avoir l’oeil dans le viseur. Il convient alors de pouvoir le faire sans regarder son appareil.

10. Tenir votre appareil correctement.

Beaucoup de photos floues viennent du fait que l’appareil n’est pas tenu correctement et de façon stable. Apprenez à bien tenir votre appareil, quelques soient les conditions !

Alors, savez-vous faire ces 10 choses les yeux fermés, ou au moins sans regarder votre appareil? Si oui, c’est que vous maîtriser bien votre appareil, et si non, c’est qu’il va falloir relire votre manuel !

J’espère que cet article vous a plu et merci d’avoir lu. Bien sur, n’hésitez pas à ajouter ce que vous pensez qu’il est indispensable de savoir faire les yeux fermés dans les commentaires !

Publicités
Publié dans Actualités, Matériel, Techniques
4 comments on “Savez-vous faire ces 10 choses les yeux fermés?
  1. Pendant deux minutes, j’ai eu peur, mais oui je sais faire tout ça les yeux fermés, même si c’est pas conseillé pour prendre une photo ! 😛

  2. J’ajouterai egalement savoir changer d’optique, car si le mieux est d’avoir un boitier par optique, il arrive de partir faire de la macro et de devoir changer d’optique car un renard passe tranquilement a proximite et qu’on a qu’un boitier. Sinon, ok pour tous les autres points.

    • Tom Mosack dit :

      C’est vrai, ça pourrait être un petit 11 ! Et tout à fait d’accord, le mieux est d’avoir deux boitiers quand c’est possible.

      Merci pour le commentaire et à bientôt =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir les notifications des nouveaux articles par mail.

Stage photo Pyrénées
L'auteur organise toute l'année des stages d'apprentissage de la photo dans les Pyrénées avec Stage photo Pyrénées.